L’histoire…

L’épopée de Gilgamesh est un des plus anciens textes narratifs qui nous soit parvenu. Les premières versions datent du 18ème siècle… avant notre ère.

Gilgamesh est un jeune roi arrogant qui cherche la gloire. Sa violence finit par irriter les dieux qui lui créent un rival : Enkidou.

Les deux héros se confrontent mais l’issue de leur combat sera une étrange amitié qui perdurera jusqu’à la mort.

Pour laisser une trace dans l’histoire, Gilgamesh et Enkidou vont entreprendre un long voyage : ils veulent aller jusqu’à la forêt des cèdres, abatre les arbres et rapporter le précieux bois à Ourouk.

Mais dans la fiction comme dans la réalité, rien ne se passe vraiment comme prévu. Gilgamesh devra faire l’expérience de la souffrance et de la solitude avant de pouvoir retourner dans son royaume.

 

… et ce qu’elle nous dit

L’épopée de Gilgamesh nous parle de l’amitié et de la mort, de la solitude et de l’ambition, elle nous parle aussi  de violence de l’homme sur la nature.

L'adaptation

Le texte original n’est pas bien long mais l’adaptation que nous proposons utilise moins de paroles encore. C’est l’acte lui-même qui est au centre, l’acte dans le silence.

 

Le premier partie de l'épopée  : Gilgamesh et la forêt des cèdres a été  présenté du 21 au 24 août 2019 au festival d'Aurillac.

La version complète a été créée au théâtre Blanche de Castille de Poissy  en octobre 2020.

Mise en scène : Dominique Bernstein

Avec :                  Elisabeth Pilatre-Jacquin,

                             Lucie Pouille,

                             Julia Alimasi,

                             Gloria Paladines,

                             Pacôme Puech,

                            Amandine Bligait,

                            Étienne Marguerite,

Masques :            Thierry  François,

                             Alaric Chagnard,

​​​

Gilgamesh -  - 143.jpg
   Masque : Thierry François      Photo  : Emmanuel Delaloy